Une molécule plateforme biosourcée pour la synthèse de nouveaux polymères renouvelables

Résultats scientifiques Polymères Molécules

Face aux enjeux environnementaux et afin développer de nouvelles molécules, des alternatives durables sont privilégiées aux dérivés de pétrole. Des chercheurs de l’ICPEES (CNRS/Université de Strasbourg), en partenariat avec les sociétés Tereos et Soprema, ont, à partir de sorbitol issu d’amidon, synthétisé un bis(cyclocarbonate). Cette molécule plateforme originale permet d’élaborer de nombreuses molécules et polymères innovants. Ces travaux sont présentés dans la revue Scientific reports.

Comme alternative au pétrole et à ses contraintes, des chercheurs de l’Institut de chimie et procédés pour l’énergie, l’environnement et la santé (ICPEES, CNRS/Université de Strasbourg) ont élaboré de nouvelles molécules plateformes vertes, des briques élémentaires qui permettent de construire d’autres molécules. Ils ont ainsi synthétisé un bis(cyclocarbonate) biosourcé. Celui-ci a été conçu à partir de sorbitol, produit industriellement par la société Tereos à partir d’amidon.

Ce bis(cyclocarbonate) permet de synthétiser de très nombreuses architectures moléculaires et macromoléculaires aux applications extrêmement variées tels que des diols, des polycarbonates (électronique, DVD, protection...), des polyesters, des polyéthers et des polyuréthanes (mousses, colles, peintures...). Les chercheurs ont même obtenu des polyuréthanes sans utiliser d’isocyanates, des produits cancérigènes de plus en plus ciblés par les lois et les normes. Avec la société Soprema, leader mondial dans l’étanchéité du bâtiment, ils ont utilisé ce bis(cyclocarbonate) pour fabriquer des systèmes d’isolation thermique et des membranes d’étanchéité durables à base de polyuréthanes. De manière plus générale, ce synthon, ou brique élémentaire, renouvelable ouvre un champ très large pour l’industrie chimique et les matériaux polymères.

Référence

Pierre Furtwengler, Luc Avérous
From D-sorbitol to five-membered bis(cyclo-carbonate) as a platform molecule for the synthesis of different original biobased chemicals and polymers.
Scientific Reports – Juin 2018. Vol. 8, Article N° 9134 (2018)
DOI: 10.1038/s41598-018-27450-w

 

Contact

Luc Averous
Institut de chimie et procédés pour l’énergie, l’environnement et la santé
Sophie Félix
Chargée de communication
Stéphanie Younès
Responsable Communication - Institut de chimie du CNRS
Christophe Cartier dit Moulin
INC & Institut parisien de chimie moléculaire