Sophie Sacquin-Mora, «sociologue» des protéines engagée !

Distinctions

Physico-chimiste théoricienne, Sophie Sacquin-Mora développe des outils de modélisation pour décrypter, en collaboration avec des biologistes, les fonctionnalités des protéines au sein de la cellule. Au sein du laboratoire de biochimie théorique du CNRS, elle travaille à mieux comprendre les mécanismes moléculaires qui ouvrent la voie à la conception de médicaments.

Une chercheuse connectée
Sophie Sacquin-Mora a ce talent : savoir se raconter. Ses recherches sont théoriques, fondamentales, pointues. Mais Sophie Sacquin-Mora trouve les bons mots, les bons exemples et bonnes analogies, pour les partager. Fan de littérature jeunesse, elle publie sur twitter la liste impressionnante de bouquins de vulgarisation scientifique lus en famille. Naturelle, en mode décomplexé, elle expose, aussi, son engagement féministe. « Mais vous pouvez trouver ces infos sur le blog ‘Top of the prots’ ou sur mon compte Twitter », souffle-t-elle.

Des lignes de code pour décrypter le vivant
Calculs, simulations, algorithmes…  Par une approche théorique, Sophie Sacquin-Mora étudie les molécules du vivant : les protéines. Fascinée par « ces machines de nano-ingénierie de grande précision », elle modélise leur comportement à l’échelle atomique, essaie de prédire leurs interactions dans le milieu extrêmement dense de la cellule. « En quelque sorte, je suis une sociologue des protéines », sourit-elle. Elle tente par exemple d’expliquer la façon dont un peptide interagit avec le cytosquelette de la cellule. « Parce que ce peptide, observé par hasard in vivo et in vitro par des chercheurs expérimentaux, pourrait avoir des applications dans le traitement du glioblastome, une tumeur maligne du cerveau » précise-t-elle.

Madame protéines amusantes
« Les protéines sont les grandes oubliées de la biologie » estime Sophie Sacquin-Mora. Pour pallier ce déficit de notoriété face au célébrissime ADN et sa double hélice, elle décide, avec des collègues, de créer Top of the prots (prots pour protéines bien sûr). Un site web. Un blog qui raconte les protéines « avec des vrais morceaux de sciences à l’intérieur, et des petits dessins pour éclairer le propos ». L’angle éditorial ? L’humour ! « La draculine, une discothèque à -173°C, un ornithorynque, un tardigrade, un pirate, une princesse enrhumée, des bigoudis, des sabres lasers bio et un Terminator moléculaire »… Chaque billet traite d’une protéine particulière.  Sophie Sacquin-Mora se régale : « Depuis ce blog, mon nom est associé à la protéine amusante et je reçois de nouvelles idées de sujet du monde entier ! »

Militer… pour les femmes
Comme Sophie Sacquin-Mora milite pour les protéines, elle milite pour la place des femmes. Qui inviter à un congrès ? Qui convier à un jury de thèse ? Elle l’assume : « la cause des femmes trouve écho dans ma manière de faire de la science ». Directrice du Réseau Français de Chimie Théorique, elle soulève le sujet de la parité hommes-femmes : « certaines années, nous recevions des demandes de financement de congrès avec des conférenciers invités à 100% masculins alors que notre communauté scientifique affiche 30% de femmes. Désormais, les dossiers au panel 100% masculin sont recalés ». Réaliste, elle voit que les choses bougent, dans le bon sens. « Les jeunes sont plus sensibilisés. Jai déjà vu des collègues hommes céder spontanément leur place à une oratrice, quand d’autres, devenus parents, affichent leur désir de limiter leurs déplacements dans l’année ». Mais Sophie Sacquin-Mora veut aller plus loin. Elle enquête, elle fait des recherches, des études statistiques. Elle aborde le sujet avec son prisme de scientifique pour aller plus vite et plus loin !

Cécile Dupuch-Sicaud

Pour en savoir plus :
Le blog « Top of the prots » Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les protéines (mais que vous n’aviez jamais osé demander)

https://topoftheprots.com/
Twitter : @sacquin_mo

Sophie Sacquin-Mora, en quelques dates

1999 : DEA de chimie physique à l’École Normale Supérieure
2003 : Doctorat franco-allemand, entre Paris et Berlin

2006 : entre au CNRS au laboratoire de biochimie théorique
2012-16 : participe à la mission pour la place de la femme au comité national du CNRS
2019 : lance le blog de vulgarisation scientifique sur les protéines Top of the prots

Contact

Sophie Sacquin-Mora
Laboratoire de Biochimie Théorique