Chimie thérapeutique : Raphaël Rodriguez, lauréat du prestigieux prix Klaus Grohe 2022

International Distinctions

 

La Fondation Klaus Grohe, membre de la Société allemande de chimie, décerne son Prix Klaus Grohe 2022 à Raphaël Rodriguez, directeur de recherche au CNRS et chef d’équipe à l’Institut Curie, pour ses travaux pionniers au carrefour de la chimie et de la biologie. Ce prix est attribué chaque année à des chercheurs de renommée internationale pour leurs travaux remarquables dans le domaine du développement de médicaments. La cérémonie de remise du prix sera organisée le 4 septembre 2022 à Nice à l’occasion du Symposium international de chimie médicinale.

 

Jacques Maddaluno, directeur de l’Institut de chimie du CNRS

« Après le renommé Tetrahedron Young Investigator Award, le prix Klaus Grohe vient démontrer la fertilité de la démarche moléculaire appliquée au vivant telle que conduite par Raphaël, chimiste organicien de formation. Son approche enrichit fortement la chémiobiologie moderne et aura des répercussions importantes sur la chimie thérapeutique.»

Pr Alain Puisieux, directeur du Centre de recherche de l’Institut Curie

« Cette prestigieuse distinction Klaus Grohe témoigne de la qualité remarquable des travaux conduits par Raphaël. Grâce à ses recherches, une discipline scientifique émerge au carrefour de la chimie et de la biologie et laisse entrevoir de nouvelles approches thérapeutiques très prometteuses en cancérologie mais pas seulement. »

A l’Institut Curie, Raphaël Rodriguez, directeur de recherche au CNRS, dirige l’équipe de Chemical Biology. Il mène des travaux qui apportent de nouvelles connaissances en chimie, une meilleure compréhension des mécanismes biologiques au niveau moléculaire et visent à découvrir des approches thérapeutiques inédites et de nouvelles molécules médicaments.

Raphaël Rodriguez a notamment permis la synthèse de la remodéline, une petite molécule capable de corriger les défauts de l’organisation de la chromatine observés dans le vieillissement cellulaire en ciblant l’acétyl transferase NAT10. Ses recherches ont également abouti à la première synthèse chimique du produit naturel complexe marmycine et de l’ironomycine qui cible le métabolisme du fer et peut agir sur les processus tumoraux. Avec son équipe, il est par ailleurs parvenu à élucider le mécanisme d'action de la salinomycine contre les cellules souches cancéreuses et à identifier le rôle du fer dans le maintien de ces cellules.

« Je suis très honoré par ce prix qui m’est décerné aujourd’hui. Il est le fruit d’un travail collectif mené depuis plus d’une décennie. Nous allons poursuivre nos efforts pour mieux comprendre les phénomènes physiopathologiques qui se déroulent au cœur de nos cellules et les exploiter pour développer les médicaments de demain », déclare Raphaël Rodriguez, lauréat du prix Klaus Grohe 2022.

Bio express

Né à Avignon en 1978, Raphaël Rodriguez a une formation initiale en chimie organique. Il a obtenu son doctorat à l'Université de Marseille et celle d'Oxford puis un post-doctorat à l'Université de Cambridge (Royaume-Uni) avant d’intégrer le CNRS en 2012. Raphaël Rodriguez a reçu plusieurs prix, dont le Tetrahedron Young Investigator Award, le Prix Lacassagne (Collège de France) et le Grand Prix Charles Defforey (Académie des Sciences). Il est le cofondateur scientifique de plusieurs sociétés.

Contact

Raphaël Rodriguez
CNRS researcher
Stéphanie Younès
Responsable Communication - Institut de chimie du CNRS
Anne-Valérie Ruzette
Chargée scientifique pour la communication - Institut de chimie du CNRS
Christophe Cartier dit Moulin
Chercheur à l'Institut parisien de chimie moléculaire & Chargé de mission pour la communication scientifique de l'INC
Elsa Champion
Responsable adjointe des relations médias et de la visibilité internationale à l'Institut Curie